canada goose discount uk Canada Goose Online Cheap Canada Goose Canada Goose Sale parajumpers jassen dames sale parajumpers dames canada goose jakke outlet

Médias

CHANGER LES ORIENTATIONS, CHANGER DES VIES : la stratégie en matière de santé mentale pour le Canada répond aux priorités des communautés des régions nordiques et des Premières nations

Whitehorse, Yukon, le 15 mai 2012 – La Commission de la santé mentale du Canada a entrepris sa tournée des provinces et des territoires pour mieux faire connaître la toute première stratégie en matière de santé mentale pour le Canada dans la foulée de son dévoilement la semaine dernière à Ottawa. Changer les orientations, changer des vies constitue un plan visantkokosgallery à améliorer la santé mentale de tous les Canadiens. Il a été le centre d’intérêt d’une séance d’information à l’occasion d’un symposium intitulé Building a Sustainable Wellness Network for Yukon.

« Une stratégie pancanadienne qui occulterait les besoins particuliers des communautés nordiques et des Premières nations, des Inuits et des Métis raterait complètement sa cible », admet Louise Bradley, présidente et directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada. « Satisfaire les besoins en santé mentale des résident du Yukon requiert une participation à tous les niveaux et une action concertée en matière de financement, des incitatifspour les professionnels qui travaillent en région éloignée, d’amélioration de la formation sur le plan localvideotube et d’utilisation plus adéquate des technologies. »

Changer les orientations, changer des vies a tenu compte compte des interventions de milliers de Canadiens dont des résidents du Yukon et des représentants de l’Assemblée des Premières Nations qui se sont considérablement investis. La stratégie reflète un équilibre de points de vue divers et elle permettra à tous de contribuer à l’amélioration des résultats en santé mentale.

« Il est rassurant de constater que la stratégie tient compte des besoins des communautés nordiques ou éloignées ainsi que des Premières nations », constate la grande chef du Conseil des Premières nations du Yukon, Ruth Massie. « C’est avec intérêt que nous examinerons cette stratégie avec les communautés des Premières nations du Yukon. »

La stratégie en matière de santé mentale pour le Canada Changer les orientations, changer des vies établit pour la première fois une vision et des priorités communes qui orienteront les efforts des secteurs public et privé, du secteur de la prestation des services et de tous les Canadiens dans l’amélioration de la santé mentale de la population.

À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission de la santé mentale du Canada est un moteur du changement. Nous collaborons avec des centaines de partenaires afin de transformer l’attitude des Canadiens à l’égard de la maladie mentale et pour améliorer les services et les ressources. Nous avons pour but d’aider les personnes aux

prises avec des troubles mentaux ou une maladie mentale à mener une vie épanouissante et productive. Ensemble, nous accélérons le changement.

La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.

www.commissionsantementale.ca

strategie.commissionsantementale.ca

À propos de la Commission de la santé mentale du Canada

La Commission a pour mandat de susciter la transformation du système de la santé mentale. Sa mission est de collaborer avec des partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle vise à aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. Ensemble, nous accélérons le changement. La Commission est financée par Santé Canada.

Renseignements :

Kyle Marr, conseiller en communications

Commission de la santé mentale du Canada Bureau : 403-385-4050

Cellulaire : 587-226-8782 kmarr@commissionsantementale.ca

CHANGER LES ORIENTATIONS, CHANGER DES VIES : DÉVOILEMENT DU PREMIER PLAN DIRECTEUR EN SANTÉ MENTALE AU CANADA

Le mardi 8 mai 2012, Ottawa (Ontario) – La Commission de la santé mentale du Canada dévoile aujourd’hui la première stratégie d’envergure pancanadienne destinée à améliorer la santé mentale de la population. Lancée dans le cadre de la Semaine de la santé mentale, la stratégie est le fruit d’une vaste consultation à laquelle ont participé des milliers de Canadiens dans le cadre de dialogues régionaux, de sondages en ligne, de tables rondes sur des sujets d’importance et de groupes de réflexion réunissant divers intervenants, Changer les orientations, changer des vies : Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada insufflera un réel changement d’un bout à l’autre du pays.

La stratégie a pour objectif d’améliorer la santé mentale et le bien-être de tous les habitants du Canada et de créer un système de santé mentale qui comblera véritablement les besoins des personnes de tout âge ayant un trouble mental ou une maladie mentale et de leur famille.

« Les troubles mentaux et les maladies mentales nous concernent tous. Ils peuvent toucher n’importe qui : mère, père, enfant, ami ou collègue. Hélas, l’emprise dévastatrice de la stigmatisation relègue dans l’ombre la souffrance et les coûts liés aux troubles mentaux qui ne bénéficient pas des mêmes services et mesures de soutien que d’autres problèmes de santé », constate Louise Bradley, présidente et directrice générale de la Commission. « Grâce à la Stratégie en matière de santé mentale, le Canada établit pour la première fois une vision et des priorités communes qui orienteront les efforts des secteurs public et privé, du secteur de la prestation des services et de tous les Canadiens afin d’améliorer la santé mentale de la population. »

« Le gouvernement est fier d’avoir mis sur pied la Commission de la santé mentale du Canada et il salue ses importantes réalisations depuis sa création en 2007 », souligne l’honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé. « Les coûts des troubles mentaux et des maladies mentales sur le plan humain, qui sont considérables, ont de graves répercussions sur la santé et l’économie du pays. Déjà, la Commission exerce une influence sur la prise de décisions à Ottawa au sujet de la recherche et des initiatives dans le secteur de la santé. J’invite mes collègues des provinces et des territoires, les chefs d’entreprise et les leaders communautaires à prendre connaissance de la stratégie et à cerner les possibilités de mise en œuvre des recommandations dans leur sphère de compétence. J’ai hâte de collaborer avec tous les partenaires dans ce domaine important. »

La stratégie Changer les orientations, changer des vies tient compte des interventions de milliers de Canadiens issues de consultations sans précédent et elle reflète des points de vue diversifiés. Elle permettra à tous de participer à l’amélioration de la santé mentale de la population. Elle comprend des recommandations pour instaurer un changement garant de l’amélioration de la qualité de vie des Canadiens partout au pays; ces recommandations sont regroupées en six orientations stratégiques :

  1. Promouvoir la santé mentale tout au long de la vie à la maison, en milieu scolaire et au travail, et prévenir le plus possible les maladies mentales et le suicide.
  2. Promouvoir le rétablissement et le bien-être et défendre les droits des personnes de tout âge ayant des troubles mentaux ou une maladie mentale.
  3. Donner accès à la bonne combinaison de services, de traitements et de formes de soutien en temps opportun, là où les personnes en ont besoin.
  4. Réduire les inégalités en ce qui a trait aux facteurs de risque et à l’accès aux services en santé mentale et mieux répondre aux besoins des diverses communautés ainsi qu’à ceux des communautés du Nord.
  5. Travailler avec les Premières nations, les Inuits et les Métis pour répondre aux besoins distincts de ces populations en matière de santé mentale en reconnaissant le caractère unique de leur situation, leurs droits et leur culture.
  6. Mobiliser le leadership, améliorer les connaissances et favoriser la collaboration à tous les niveaux.

« Les problèmes de santé mentale et les maladies mentales entraînent des coûts qui dépassent les
50 milliards de dollars par an au Canada. Nous avons accompli des progrès, mais beaucoup reste à faire pour améliorer le domaine de la santé mentale au pays – nous sommes encore très loin de l’objectif », précise David Goldbloom, M.D., président du conseil d’administration de la Commission. « Nous avons tous un rôle à jouer. Cet appel à l’action s’adresse à tous les gouvernements, aux entreprises, aux organismes, à la communauté, aux pourvoyeurs de services et à toute la population pour qu’ils adhèrent tous aux buts et aux priorités de la stratégie. »

À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission de la santé mentale du Canada est un moteur du changement. Nous collaborons avec des centaines de partenaires afin de transformer l’attitude des Canadiens à l’égard de la maladie mentale et pour améliorer les services et les ressources. Nous avons pour but d’aider les personnes aux prises avec des troubles mentaux ou une maladie mentale à mener une vie épanouissante et productive. Ensemble, nous accélérons le changement.

La Commission est financée par Santé Canada.

Accueil

Renseignements :

Jacquie LaRocque, Ensight Canada

Cellulaire : 613-614-6339
Courriel : jlarocque@ensightcanada.com

-30-